Surprenante Hong-Kong


2-4/12.
Dès l’approche en avion, Hong-Kong surprend déjà ! D’abord par le paysage et la présence d’une vaste et dense végétation luxuriante sur des collines qui tombent à pic dans la mer. Contre toute attente cette nature verdoyante occupe d’ailleurs 70% de la superficie d’HK. Juste avant l’atterrissage, je bloque sur un parcours de golf situé sur une presqu’île où le green très étroit est totalement coincé entre les rochers et la mer. Vu de mon hublot, je pense qu’il faut déjà un sacré bon niveau pour jouer ici et vu la configuration, on n’a pas intérêt à “slicer“ avec son drive sous peine de perdre sa balle dans la montagne ou la flotte !!


Plutôt que de ne rien voir en prenant l’Airport Express, certes plus rapide, on a préféré opter pour le bus pour rejoindre le centre ville. Je le conseille vivement car il est très agréable de découvrir la ville du haut du 2ème étage d’un bus anglais. On a beau avoir déjà vu de grandes villes telles Beijing et Shanghai, HK est encore complétement différent !
Après avoir quitté l’aéroport, le bus contourne le port et les terminaux de chargement des bateaux cargo. On découvre des grues gigantesques derrière lesquelles sont entassés des montagnes de conteneurs tel un Lego dont certaines dépassent la hauteur des bâtiments de bureaux !
On arrive ensuite dans les premiers quartiers de la ville et tout comme en Chine, des tours de logements font leur apparition. Sauf qu’à HK, elles sont 2x plus hautes, au moins 40 étages et qu’il semble y en avoir des milliers à perte de vue. Tellement fines et tellement vertigineuses qu’on dirait des allumettes plantées dans le sol. Les complexes les plus récents regroupent 3 à 10 tours construites avec une architecture strictement identique et à seulement 2 ou 3 m d’écart des unes des autres, à tel point que les occupants de 2 tours voisines peuvent aisément taper la discut’ par balcons interposés!
Plus on approche du centre, plus on peut apercevoir de vieilles tours au crépi sale et craquelé dont les vitrages, les rideaux fatigués et les climatiseurs semblent dater d’un autre temps. Ainsi les anciennes et “petites“ tours se retrouvent cernées par les nouvelles au moins 2x plus grandes et le tout est entouré de montagnes verdoyantes qui nous donne un panorama encore inédit depuis le début de notre périple.

Le temps de déposer nos sacs à l’auberge de jeunesse située idéalement à Tsim Sha Tsui, on file sur la promenade pour admirer le coucher de soleil sur Victoria Harbour. Et pour l’admirer mieux encore, la plus belle des attractions est de prendre l’un des fameux Star Ferry pour se rendre à Wan Chai sur Hong-Kong Island. C’est aussi une visite très économique : à 2,5 HK$ l’aller (environ 0,25 €), on ne fait pas mieux rapport prix/plaisir !! A l’aller le bateau est rempli d’employés qui rentrent chez eux, au retour ce sont les traders des quartiers d’affaires qui viennent au centre pour dîner ou prendre un verre.






Le soir on retrouve David, un ami avec lequel j’ai fait mes études à l’IUT Tech de Co et qui travaille depuis 7 ans à HK pour le compte d’une banque française qui a le bon sens près de chez vous… On a cherché quelques minutes si on s’était revu depuis la fin de nos études mais on a fini par conclure que 15 années s’étaient déjà écoulées. Au moins Facebook nous aura permis de garder le contact !






Après avoir dîné dans un resto traditionnel situé dans les anciens bâtiments de la marine (1881 Heritage) reconvertis en bars, restaurants et autres boutiques de luxe, nous sommes allés prendre un verre juste “au-dessus“………… au 30ème étage de la tour située à l’arrière, au bar Aqua Spirit. Avec son amie qui nous a rejoint, nous avons pu goûter une version revisitée du Spritz profitant d’une vue magnifique sur les gratte-ciels illuminés. On a beau l’avoir déjà fait à plusieurs reprises depuis notre départ mais on ne se lasse pas de ces panoramas nocturnes et on va peut être créer une rubrique spéciale à ce sujet…


Le lendemain, on est retourné sur HK Island mais en débarquant cette fois à Central en plein milieu du quartier des affaires que l’on traverse au moyen de passerelles qui relient les tours de bureaux formant ainsi de véritables petites autoroutes humaines où grouillent touristes en short et traders en costard rayé ! Entre chaque tour, on peut trouver de magnifiques petits jardins entretenus avec grand soin où les poissons nagent dans des bassins sous des cascades et des rochers artificiels.


Soudain, on tombe même sur la Cathédrale St John paraissant sortie de nulle part, cachée derrière les arbres et perdue au milieu des géants de verre et d’acier. On passe derrière la tour HSBC assemblée comme un Meccano ; elle a été conçue pour être entièrement démontable. Inquiets de la rétrocession d’HK à la Chine, les dirigeants (prévoyants) de la banque souhaitaient pouvoir démonter leur siège social pour l’installer ailleurs !!





On a ensuite pris le Peak tram, un funiculaire hallucinant qui grimpe au sommet de Victoria Peak. L’ascension est assez impressionnante car le dénivelé est loin d’être ridicule : 400 m pour une longueur de 1,4 km et les 2 wagons tirées par un épais câble franchissent des pentes à 27°. Le plus incroyable est qu’avant d’arriver à la cime, il y a 4 arrêts et vu l’inclinaison, tu t’amuses à observer les passagers qui essayent de monter dans l’allée centrale du wagon ; un peu comme dans le décor penché d’Arthur dans Vendredi tout est permis !! Pendant ce temps, l’apesanteur te fait bien sentir le poids de ton corps sur la banquette en bois et tu attends impatiemment que le tram reparte.

Petit conseil économique aux voyageurs, inutile de prendre le ticket avec la terrasse d’observation, il y en a une totalement gratuite juste derrière, sur le toit du centre commercial et le panorama est le même… Et quel panorama, à découvrir en photos :








Après une ballade dans Victoria Peak Garden, on a fait le chemin en sens inverse et encore aujourd’hui je n’arrive pas à déterminer si c’est la montée ou la descente qui était le plus impressionnant…



De retour à Central, on rejoint le City Hall………… pour aller manger ! Je n’aurai jamais cherché un resto dans ce type d’endroit et on n’a pas compris comment la municipalité pouvait caser un resto dans un bâtiment administratif à côté du bureau des mariages !! On avait envie de dim sum et David nous a conseillé cette adresse (Maxim's Palace) dont le concept est le suivant : tu t’assoies à une table, on te sert un thé et des serveuses rigolotes passent au milieu des tables avec de gros chariots remplis de dim sum et de spring roll et il suffit de se servir au passage. Une fois servi, la dame met un joli tampon sur ta fiche et tu te dépêches de manger le contenu de ton assiette tout en guettant l’approche du prochain chariot. On a adoré !

A la recherche du Temple Man Mo, on a continué à déambuler dans le vieux Hong-Kong et notamment le quartier historique de Sheung Wan. Au début on a fait les feignants en utilisant le Central-Midlevels Escalator qui avec ses 800 m de long permet de monter 135 m plus haut sans mouiller la chemisette. Mais à mi-parcours on est vite descendu préférant l’animation des ruelles dont l’étroitesse et la hauteur des tours d’habitation empêchent quasiment de distinguer le ciel.






Le temple taoïste Man Mo nous a un peu déçu car totalement en-cours de rénovation extérieure. L’intérieur est assez incroyable car dès l’entrée une forte odeur d’encens et un épais brouillard te sautent à la figure ! Au plafond, tels des abat-jour, sont accrochées des dizaines d’énormes spirales d’encens coniques d’environ 60/70 cm de diamètre avec (heureusement) un plateau en métal pour les plus grandes afin de récupérer la cendre qui se consume. Au centre des cônes, des prières sont inscrites sur des cartons rouges. Au début c’est irrespirable mais on s’y fait finalement. Des ventilateurs de très grosses sections encastrés dans les murs expulsent les fumées dans un bruit assourdissant. Comme c’est un temple, je n’ai pas fait de photos mais pour vous faire une idée, j’ai trouvé cet article sur un blog (cliquez ici).

On a continué notre chemin au milieu des magasins et des petits marchés avec souvent le nez en l’air pour regarder avec étonnement les centaines d’enseignes qui commencent à s’illuminer car au pied des grandes tours et dès que le soleil se couche, l’obscurité gagne vite les ruelles.


En regagnant Central Pier, on a vu les anciens tramways toujours en service et dont chacun est entièrement personnalisé avec une publicité géante :




On a repris le Star Ferry pour retrouver Kowloon et son beffroi, point de départ pour une dernière ballade sur Tsim Sha Tsui East Promenade et l’Avenue of the Stars, la version hongkongaise du Walk of Fame dédiée aux acteurs chinois dont certains ont laissés l’empreinte de leurs mains dans le béton : Jacky Chan, Jet Li et Michelle Yeoh par exemple.









Sur la terrasse d’un bistrot, nous avons profité de notre dernier coucher de soleil sur la baie avant de retourner à notre auberge de jeunesse en déambulant dans les rues éclairées par les néons multicolores.





Hong-Kong est une ville surprenante… et unique. Avant de venir, on imaginait HK similaire à Shanghai avec ses gratte-ciels de financial center et sa population cosmopolite. Mais l’atmosphère et l’ambiance y sont ici totalement différentes. En discutant avec David et son amie, j’essayai de m’imaginer vivre ici : bosser la semaine en allant au bureau en ferry, en profiter le WE pour s’échapper dans les collines verdoyantes des nouveaux territoires pour faire du VTT ou courir, partir en vacances en Thaïlande, aux Maldives, à Bali… avec HK, on a l’embarras du choix dans les destinations “top“ à moins de 5h d’avion ! Et le climat n’est pas trop mal…



Notre hôtel à HK : le Hop Inn, une auberge de jeunesse située au centre de Tsim Sha Tsui, quartier idéalement placé pour découvrir la ville. Chambre minuscule dont la décoration est signée par des artistes (recommandé par le Lonely et par Biba !). Les chambres donnant sur Hankow Road sont bruyantes et ne prévoyez pas de dormir avant 1h du matin ; pour plus de tranquillité, préférez celles sans fenêtre ! Tarif : 610 HK$ la nuit (environ 57 €).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux